Site officiel de la Ville de Narbonne

Mode d'emploi sonore

Visitez la maison natale du Fou chantant !

 

La maison natale de Charles Trenet est labellisée « Maison des Illustres » par le ministère de la Culture.

  • Rez-de-chaussée

Charles Trenet en personne accueille les visiteurs en images et en chansons dans sa maison natale et dans Narbonne. Un arbre généalogique montre les origines de la famille Trenet. D’autres images permettent de voir et d’entendre Marie-Louise, sa mère, et Charles lui-même raconter sa naissance et évoquer en musique ses jeunes années.

  • Le premier étage

La «philosophie du bonheur» de Charles Trenet est évoquée à travers la reconstitution de l’un de ces longs déjeuners avec des amis et d’images de coulisses, où l’on découvre son art de bien vivre.

Dans le bureau, ses années de pensionnat, le cauchemar de sa vie, sont racontées en images et en chansons par sa mère et par lui-même, à travers des documents d’archives.

A droite de la cheminée, une troisième fenêtre s’ouvre sur le passé devant le spectateur. Telle une plongée dans la petite enfance de Trenet, elle ramène les visiteurs aux abords de la voie ferrée, lorsqu’au lendemain de la guerre, Charles y voyait passer trains et soldats à pied qui s’exilaient vers le Sud. Ce sont ces souvenirs qui lui ont d’ailleurs inspiré l’une de ses chansons les plus célèbres : Je Chante.

La chambre où l’artiste est né reste un espace préservé. Son acte de naissance, sa photo bébé et son costume de baptême y sont présents.

Dernière pièce de l’étage, le sauna. Dans chacune de ses maisons, Charles Trenet, qui se disait «né poète, mort athlète», en avait fait installer un pour garder la forme. Le sauna est toujours présent mais il est équipé d’un écran où sont diffusées quelques unes de ses plus célèbres chansons, précédées d’une explication sur l’origine de ces couplets.

  • Le deuxième étage

Grâce à une animation originale, le visiteur va découvrir Charles Trenet se promenant et chantant au coeur des sites historiques de Narbonne.

Des «gloires du XXe siècle» sont également présentes à travers la reproduction de dédicaces et de lettres que des personnalités ont adressées à Charles Trenet. «Je ne suis passé à côté de personne d’important dans mon siècle», avait-il l’habitude de dire.

Le vieil écran de télévision, placé à gauche dans le salon, devient un véritable petit théâtre optique. La petite chambre, point culminant de la visite, est transformée en un karaoké interactif. Les visiteurs pourront chanter avec Charles Trenet lui-même.

Enfin, Charles Trenet sera également présent entre deux étages, dans les escaliers, à travers des partitions offertes par les éditions Raoul Breton et des dessins malicieux signés Cabu.

  • Informations pratiques

Horaires d’ouverture

- Saison basse du 1er octobre au 31 mai - Tous les jours 10h à 12h / 14h à 17h - sauf le mardi
- Saison haute du 1er juin au 30 septembre - Tous les jours 10h à 18h
- Fermé les 1er janvier, 1er mai, 1er novembre, 11 novembre et 25 décembre.

Pour des raisons de sécurité, la maison ne peut accueillir que 18 personnes simultanément.

Tarifs

Plein tarif : 6 €. Tarif réduit : 4 € (enfants de plus 10 ans, étudiants, détenteurs des cartes les Clés du Patrimoine et Elicia, groupe à partir de 10 personnes). Gratuité : enfants de moins de 10 ans, demandeurs d’emploi munis d’un justificatif. Billet Pass (7 sites) : 9 € et 6 €.

Billetterie : sur place, 13 avenue Charles Trenet.

Après un aménagement scénographique de Jacques Pessis

 

Twitter - Ville de Narbonne Villes Internet Villes et Villages Fleuris