Site officiel de la Ville de Narbonne

Mode d'emploi sonore

Narbonne, une terre d'histoire ...

 

Le territoire de la basse vallée de l'Aude était occupé avant la conquête romaine par les Elisyques, peuplade d'origine ibère dont l'agglomération principale, établie autour de la colline de Montlaurès, est probablement à l'origine de l'actuelle Narbonne. C'est en effet à 4 km de l'oppidum primitif que les romains, dès les années 120 avant notre ère, fondent Narbo, leur première colonie en Gaule qui deviendra au siècle suivant la brillante capitale de la vaste province de Narbonnaise.

A la fin du Ve siècle, Narbonne et sa région tombent aux mains des Wisigoths et au début du siècle suivant elles constituent la province la plus septentrionale de leur royaume d'Espagne. Brièvement occupée par les Arabes au cours du VIIIe siècle, Narbonne est par la suite rattachée au domaine carolingien, par l'intermédiaire de gouverneurs locaux, puis d'une lignée vicomtale jouissant d'une large autonomie.

Au cour du Moyen-Âge, Narbonne s'affirme à la fois comme une métropole religieuse de premier plan et comme une ville marchande et dynamique. Au début du XVIe siècle, directement rattachée au royaume de France, elle joue dès lors, face à l'Espagne, le rôle de place forte, clé et garde de la province de Languedoc.

Aux XVIIe et XVIIIe siècle, alors qu'elle perd tout rôle stratégique, Narbonne s'enfonce dans le marasme et la Révolution lui enlève, avec la suppression de l'archevêché, ses derniers titres de gloire. Simple sous-préfecture, la ville connaît, au cours du XIXe siècle un brusque essor économique lié au développement de la viticulture. Après un net ralentissement de sa prospérité pendant l'Entre-Deux-Guerres, Narbonne renoue, depuis une trentaine d'années, avec la croissance, dans le cadre de l'Union européenne.

 

Twitter - Ville de Narbonne Villes Internet Villes et Villages Fleuris